La vie est belle

* Article publié le 22 décembre 2014, sur le blog emotionsinvitro.com *

La vie est belle. La vie est belle. La vie est belle. Regarde dehors, c’est gris, c’est «bétonneux», c’est rempli de smog… Mais ça crée une ambiance particulière, non? Il y a un petit quelque chose dans cette brume de ville qui vient me chercher et que je trouve beau. Pourtant, je devrais trouver ça déprimant. Mes crampes menstruelles devraient me faire détester cette vision brumeuse de la vie. Ce gris triste de la métropole en ce samedi matin. Mais non. La vie est belle.

Un autre test négatif la veille. Mon premier «vrai» échec. Celui de ma première insémination artificielle. J’y croyais fort. J’étais dans mon petit cocon depuis 2 semaines. Je parlais à mon ventre. Je buvais de la tisane tous les soirs, en pantoufles en lui disant que j’allais être contente de l’accueillir, bien que j’allais être probablement très maladroite. Je me voyais terminer mon année 2014 avec cette annonce tant attendue par… tout le monde!

Parce qu’en s’exposant au public via ce blog, via Facebook et les autres réseaux sociaux, on s’expose à devoir rendre des comptes. Je sais que si je l’ai fait, c’est pour aider des couples, aider à faire comprendre ce que c’est. Mais ça apporte son lot de points négatifs. Tout le monde pense fort à toi et veut savoir «Pis? T’es tu enceinte?». Je le voyais arrivé gros comme un mur de brique vers lequel je fonce à 100 km/h. Devoir le répété à chaque fois «c’est négatif». Un supplice! J’ai pleuré, beaucoup. J’ai voulu baisser les bras, m’enfermer pour les prochaines semaines, ne pas voir personne. Durant une soirée, la Terre s’est arrêtée, mais seulement dans ma tête.

J’ai retrouvé mes esprits. Je me suis parlée. J’ai ouvert les yeux. La Terre tourne encore. La vie continue. Je dois trouver la force de continuer moi aussi. Je ne suis peut-être pas à 8 ans d’échecs comme certaines, mais mon coeur me dit que je ne dois pas oublier que la vie est, tout de même, belle. Je n’ai pas envie de me réveiller dans 5, 6 ou 10 ans, avec ou sans enfant, à regarder derrière moi et y voir un immense trou noir. Je ne veux pas regarder cette période de ma vie comme si elle avait été sur «pause» tout ce temps-là. Ce serait du gâchis. Du sacré gros gâchis. Parce que, la vie est belle. 

Je ne suis peut-être pas encore trop échaudée par tout ce processus, je n’ai même pas commencé les traitements pour la fécondation in vitro. Par contre, je me connais. Il y a une petite voix à l’intérieur de moi qui s’obstine à mettre un sourire sur mon visage. J’ai le goût de garder la tête haute, de rire des jokes plates et maladroites de notre entourage, de jouer avec les adorables petites filles de mes amis, de participer à l’échange de cadeaux annuel avec les chums, etc. Je ne veux pas devenir celle qui s’isole. Je crois qu’il est important de profiter de ce que la vie nous offre. De ne pas faire de cette période un «en attendant». Je ne veux pas regretter quoi que ce soit plus tard. Oui, je ferai tout pour avoir un enfant, jusqu’au moment où on me dira que c’est réellement impossible. Je me résignerai. Je sais que ça peut arriver. Il faut rester réaliste et l’envisager dès maintenant. Mais d’ici là, je continue ma vie en mettant tous les efforts possibles pour qu’il y ait enfin un + sur ce satané petit bâton rose et blanc. Et ce, en gardant le sourire, en gardant ma vie. En ayant d’autres projets, d’autres rêves en annexe. Parce que les jours brumeux, comme les jours de soleil, ont quelque chose de merveilleux, même si des fois il faut plisser des yeux pour le voir.

* * *

Mes chers comparses, je suis qui pour vous dire comment agir, comment vous sentir? Je suis une femme infertile qui croit fort qu’on y arrivera et qui vous souhaite d’être capable d’en faire autant. Vous avez des gens qui vous entourent, qui vous aiment, qui veulent votre bien (même si souvent, ils sont malhabiles). Vous avez votre vie à vivre et ce serait dommage d’y mettre des tons de gris en permanence. Il y en aura des moments difficiles. C’est pas toujours rose, pour personne. Il faut pleurer ces moments-là, tout en étant capable de retrouver le sourire et de voir ce qui est beau en dehors de tout ça. Parce que je vais vous le redire encore, la vie est réellement belle.

Courage à tous!
Essayez de passer de belles Fêtes, et de sourire.
xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s