PHM = Pabst, Hubert, Montréal

Avant hier nous étions le 2 avril.
Le 2 avril 2012.

Jany et moi avons pris une bière aux foufs avant d’aller voir le lancement de Qualité Motel (allez les voir le 7 avril, ça va valoir la peine) à la SATosphère.

Pabst Blue Ribbon aux Foufounes ÉlectriquesVoir une canne de Pabst sur une table-à-flyers des Foufounes Électriques ça m’a rappelé une histoire qui s’est déroulée le 2 avril 2011, le jour où j’ai rencontré une femme extraordinaire, la femme de mes rêves, la femme que je vais épouser au mois de septembre prochain.

J’imagine que vous vous attendez à ce que je vous la conte?
Non! Cette histoire on la garde pour le site Web officiel et le mariage. De toute façon, certains d’entre vous la connaissez déjà trop, vous étant fait casser les oreilles avec dans la dernière année. Ça m’a quand même fait penser au fait que mon « cousin » montréalais était avec moi ce soir là.

Hubert, impressionnant Wing-Man toujours prêt pour m’accompagner lors de mes rencontres amoureuses. Rencontre que j’ai tant essayé de me faire croire que ce n’était pas une rencontre amoureuse. Un mois plus tard, j’emménageais à Montréal.

Dernièrement j’ai réalisé que je vois moins souvent le grand montréalais maintenant que je suis à Montréal que lorsque j’habitais toujours Trois-Rivières. Il me manque. Et c’est ma faute. En fait c’est la faute de Montréal.

Je ne savais pas qu’en tombant en amour avec Jany, je tomberais aussi en amour avec sa ville. Montréal la tout croche, la boucaneuse ou l’embouteillée. Oui, souvent je chiale. Oui, souvent je me plains. Mais je l’aime Montréal, même avec ses défauts. Montréal, m’occupe beaucoup. Je n’ai jamais assisté à autant de show que depuis que je suis ici. Des shows de tous les genres! Des sorties, des restos et activités aussi étonnantes qu’étranges.

Les jours où Montréal ne m’entertain pas, je travaille ou je me repose un peu. Ça ne laisse pas beaucoup de place à Hubert. Dans le fond faudrait peut-être juste que je l’appelle plus souvent. Il pourrait partir à la découverte de ma ville d’adoption avec moi. La belle Montréal. Après tout, il est ici depuis plus longtemps que moi! Lui aussi, il la connait. Il doit l’aimer autant que moi…

Merci Hubert,
Si Montréal est dans ma vie aujourd’hui, c’est un peu grâce à toi, mais c’est surtout grâce à toi si je me marie avec une personne merveilleuse… À toi et à Comeback Kid.

Bref,
Hubert c’est mon témoin.
J’ai tellement hâte de l’avoir à mes côtés
lorsque j’épouserai ma belle Jany.

Merci cousin!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s