Selfoss x4 – Partie 2

Pour faire une histoire courte, nous voulions aller voir les geysers à Geysir. On avait un point sur notre map, pas très loin de Selfoss. On a donc roulé en cette direction. Arrivée à Selfoss, on a fait le plein et on a traversé la ville (un gros 2 minutes peut-être). On croyait qu’il fallait continuer sur la 1, pour se rendre compte que ce n’était peut-être pas par là. On a retraversé Selfoss pour prendre la route 35 vers le 2e Geysir sur notre carte, que PM pensait que c’était pas le vrai. On croise quelque chose qui m’a tout l’air d’une attraction touristique… à 3 Euro. Un gros trou, une sorte de cratère. Bref, c’est pas un geyser. Fais qu’on laisse faire et on redescend vers Selfoss pour la retraverser une 3e fois. PM décide d’aller jusqu’au bord de l’eau, juste pour voir. En chemin, on embarque Phillip et Florentine de Germany qui faisait du pouce sur le bord de route. Leurs bagages avaient déjà été embarqué jusqu’à l’église du village, alors on a pu leur faire de la place dans notre voiturette.

Ça nous a mené à Eyrarbakki, un petit village charmant sur le bord de l’océan. On a laissé nos compagnons à l’église et on est allé se promener un peu sur le bord de l’eau. En repartant, on a croisé nos «amis» qui s’en allait à leur camping gratis en disant «Oh, it’s not really nice!». Ça avait l’air plutôt boboche comme camping, malheureusement pour eux. Il se sont dit qu’il était tôt et qu’ils avaient la chance d’en trouver un autre.

 

 

DSC_0026_2

DSC_0032_2

La petite église du village.

La petite église du village.

 

On a donc repris la route et c’est en regardant bien dans notre guide Michelin qu’on a finalement compris que Geysir était bien la place avec les deux geysers et qu’il fallait continuer sur la 35, beaucoup plus loin que le cratère. On a donc retraversé Selfoss une quatrième fois, et vingt minutes plus tard on était enfin à Geysir. C’est très touristique mais il fallait quand même passer le voir. Le geyser Strokkur étant le plus actif, nous pouvons le voir aller environ au 5 à 8 minutes. Tous les touristes sont réunis autour, appareil photo à la main, près à capter le bon moment. On a fait pareil!

Le Grand Geyser est par contre moins actif, il est plutôt rare de le voir en action (2-3 jours). C’est effectivement pas arrivé.

Grand Geyser.

Grand Geyser.

Strokkur en action.

Strokkur en action.

Strokkur en action.

Strokkur en action.

Mini Geyser. Pas actif.

Mini Geyser. Pas actif.

 

On a ensuite mangé et pris une bière tranquille à la cafétéria et PM a fait un somme dans l’auto avant de reprendre la route pour Gullfoss. Dans le guide c’était écrit que ça valait le voyage. OUI. De toute beauté. Grandiose. J’en revenais pas. Le son, l’odeur, la vue du spectacle… WOW! Rien d’autre à dire, les photos vous en diront plus.

DSC_0170_2

DSC_0222_2

On est pas heureux pantoute.

On est pas heureux pantoute.

C'est hauuut!

C’est hauuut!

Vu d'en haut.

Vu d’en haut.

La madame sévère qui a fait en sorte que Gullfoss reste dans son état naturel en empêchant la construction d'un barrage hydro-électrique.

La madame sévère qui a fait en sorte que Gullfoss reste dans son état naturel en empêchant la construction d’un barrage hydro-électrique.

 

Il devait être 21h30 quand on a quitté Gullfoss. Aucun couché de soleil à l’horizon. Nous avons décidé de redescendre la 30 pour revenir plus au Sud et se trouver un guesthouse pour dormir. Comme ma santé n’est pas encore revenu, on voulait dormir au chaud. On a donc emprunté la route 26, semblerait-il qu’il y aurait des hotels et camping dans le coin. Sauf que rendu au premier guesthouse que l’on croise, il est rendu 23h. Il a beau faire clair, les gens sont surement en train de dormir. On a donc continuer de rouler vers les glaciers (la vue était magnifique) pour enfin arriver à Leirubakki. Hotel et camping disponible. Comme les chambres étaient trop cher, on a décidé de camper. Il faisait pas trop froid alors, c’était parfait.

On a donc installé la tente, porte face au magnifique glacier au loin. C’est avec l’impression qu’il est 6h am avec le chant des oiseaux qu’on s’est endormi à Leirubakki.

Photo demain de notre vue à notre réveil!

Bonne nuite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s