De Bjarkarholt à Borgarnes

Encore un réveil tardif à Bjarkarholt. C’est vers 11h30 qu’on quitte le guesthouse après avoir remercier notre hôte et lui avoir demandé où se trouvait la piscine naturelle à Flókalundur que nos pousseur cherchaient hier. Ça commencerait bien la journée.

Il nous confirme qu’elle existe et qu’elle n’est pas très loin de l’intersection qui sert de ville à Flókalundur. En chemin, nous apercevons deux tentes non loin d’où on a laissé nos amis hier. On se dit que ça doit être eux autres. On va donc voir, et c’est bien eux. Ils nous confirment où est la dite «piscine» naturelle et ça l’air vraiment très nice. On les salue donc et on s’en va voir ça.

Effectivement, c’était pas mal nice. Pas d’affiche qui nous permet de savoir où elle se trouve alors, seuls les chars dans le parking peuvent te faire savoir qu’il y a quelque chose à voir là. Ça été une heure de détente, les fesses dans l’eau chaude, la vue sur la mer… Si on avait déjeuné, la petite bière aurait été parfaite. Quoi que finalement, on s’en ai bu une en se rhabillant dans le parking. Fallait ben, on était tellement reeelaxe.

DSC_0034_2

IMG_1161_2

Crime, il fait 10C et on est bien en gougounes (et d'un chic fou!).

Crime, il fait 10C et on est bien en gougounes (et d’un chic fou!).



Il est maintenant près de 14h, on a faim comme jamais, on se dit qu’on va reprendre la route vers le sud et on s’arrêtera à la prochaine ville pour manger. En sortant du parking, on aperçoit nos amis sur le bord de la route, le pouce en l’air. On tasse donc nos trucs et on les fait monter sur la banquette arrière pour une autre ride de Micra. Et nous voilà repartis pour la suite des fjords de l’ouest.

DSC_0043_2

DSC_0062_2

DSC_0069_2

 

Pas de ville à proximité, on roule, on roule… On a toujours faim (plus que Alain!). C’est juste à 16h, à Bjarkalundur, qu’on trouve enfin un resto. Comme nous ne sommes pas tout à fait sur l’heure du souper, comme d’habitude, nous avons droits au «lunch» graisseux : Pizza et Burger (comme d’habitude). On remerciera après notre ami Michealis pour l’offre du repas. Thanx!

Comme j’ai écrit surement 100x sur ce blog, «on reprend la route» sur la 60. La route est longue et je sens que PM est fatigué (parce que moi-même je cogne des clous et que les deux en arrière semblent aussi dormir). Nous devons laisser nos amis à l’intersection de la 1, ils remontent vers Akureyri. Ce que nous faisons vers 18h, tandis que nous, on décide de faire un petit power nap dans l’auto et redescendre vers le sud.

Finalement, on décide d’aller dans le coin de Reykholt où PM a encerclé pleins de hot spots sur la carte. Bon, je doutais fort que ces points étaient des sources chaudes où l’on pouvait se baigner mais je me disais tout de même que nous sommes ici pour explorer alors, j’ai rien dit. Ça nous a pris 2h de tournage en rond pour se rendre compte que, non. Rien pour la baignade dans le coin. Seulement des solfatares et une centrale géothermique.

DSC_0136_2

Beaucoup de serres autour des sources chaudes. Ici, laisse 200 Kr. et tu repars avec un sac de bonnes petites tomates. Ce qu'on a fait... Ce fût un bon petit snack!

Beaucoup de serres autour des sources chaudes. Ici, laisse 200 Kr. et tu repars avec un sac de bonnes petites tomates. Ce qu’on a fait… Ce fût un bon petit snack!

 

On fini donc aux chutes Hraunfoss et Barnafoss. Il est 22h, aucun touriste. Youpi. Petite bière à la main, on prend ça chill et on profite de ces magnifiques chutes sous un «couché du soleil» pas désagréable pentoute.

DSC_0191_2

Hraunfoss

Hraunfoss

DSC_0215_2

Barnafoss

Barnafoss

 

Sans vraiment de plan pour le dodo, on se rend à Borgarnes. Station de gaz et un Quiznos encore ouvert. Houra! Le Quiznos le moins bon que j’ai mangé dans une ambiance plutôt étrange. Au moins, c’était avec une bière! Un dépanneur, un resto, du monde weird, du monde saouls, un espèce de documentaire punk dans tivi… Bref, un étrange moment.

1am, on reprend donc l’auto pour se trouver un trou pour dormir (dans l’auto parce qu’à cette heure, aucun camping n’est encore ouvert pour nous recevoir), non pas sans chercher pendant presqu’une heure. Faut croire qu’on ne dort pas si mal dans cette petite voiturette.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s