Les bottes à cap m’ont dit que le Brésil avait perdu 7-1

Bonne petite nuit au camping, un peu humide, mais la tente est vraiment super! Merci encore Karine! Je me lève tôt, on a du maudit lavage à faire! Je laisse Jany dormir parce qu’elle ne fait pas de très bonnes nuits à cause du rhume. Direction la salle de lavage qui est en fait un placard avec laveuse et sécheuse superposées qui demandent une chiée de petite monnaie. Je dois me faire changer 1000 kr. en version monnaie de 100 et un autre 1000 en monnaie de 50. La sécheuse ne prend que les petites et larges cennes avec un crabe dessus de 50 kr. Je suis en pyj et le poids de la monnaie fait descendre mes pantalons, j’ai les fesses à l’air.

J’ai au moins 2-3 heures à tuer dans mon placard et on est le 8 juillet, donc pourquoi pas faire un bref vidéo pour la fête à ma mère. Bonne fête maman Carole, encore!

On va passer le reste du voyage un peu rosés.

13h30, on finit par avoir fini le lavage et on mange dans un petit café à Ísafjörður. C’est beau, 2000 quelques habitants et ambiance assez urbaine pour un petit port de pêche. En se promenant un peu dans la ville on se rend vite compte que c’est pas long se promener dans la ville et qu’en bout de ligne on sait pas trop ce qu’on est venu faire ici… Ah oui, y’a une chanson de Heima qui s’est tournée ici… Celle avec la fanfare pis toute le kit!

Dans le temps du DVD, le toît de la maison bleu était blanc et leur enseigne était toujours là.

Dans le temps du DVD, le toît de la maison bleue était blanc et leur enseigne était toujours là.

DSC_0012_2

DSC_0016_2

DSC_0049_2

DSC_0053_2

Notre camping vu de plus haut.

Notre camping vu de plus haut.

DSC_0065_2

 

15h30, c’est le moment où on sait fuck all de ce que l’on va faire aujourd’hui et demain. Tout ce qu’on sait, c’est dans quelle direction on va. Et dans cette direction, il y a un tunnel d’environs 5.4 km à une voie par bout. L’atmosphère dans les tunnels islandais est assez ténébreuse. Sculpté direct dans la roche, pas de béton, on dirait qu’on explore une mine!

DSC_0124_2

En sortant du tunnel…

DSC_0128_2

DSC_0138_2

 

18h quelques, on s’arrête prendre quelques photos d’une église et de quelques petites maisons au toit en gazon à Hrafnseyri pour se rendre compte que l’endroit est un musée et qu’il y a un café. Pause café et gaufres! DSC_0145_2

DSC_0148_2

DSC_0157_2

DSC_0163_2

 

On sait qu’un peu plus loin il y a des chutes à voir, mais en chemin on croise des pousseux. Ils nous font signe comme s’ils avaient besoin d’aide plus que pour faire juste du pousse. On s’arrête, finalement c’est juste pour attirer notre attention. Trop tard on est arrêté. On les embarque donc. Ça n’a pas due être de tout repos pour eux en arrière de Miss Lande parce qu’ils étaient full equiped! C’était tight! Nous visiterons donc les chutes de Dynjandi avec nos nouveaux compagnons Melda et Mikhalis (ou quelque chose comme ça), originaires de Lituanie et de Grèce respectivement.

Avant d'aller visiter la chute, on compare nos cartes et on se partage nos découvertes.

Avant d’aller visiter la chute, on compare nos cartes et on se partage nos découvertes.

DSC_0179_2

DSC_0183_2

DSC_0184_2

DSC_0186_2

DSC_0190_2

DSC_0206_2

DSC_0229_2

DSC_0257_2

DSC_0271_2

 

Il commence à se faire tard, nous laisserons donc nos pousseux au prochain camping, car nous, on a pas le goût de camper ce soir. C’est frisquet. On monte et descend des montagnes en masse et dans une montée on croise une petite voiture du même format que la notre couchée sur le side à l’intérieur d’un virage. Pas vraiment de casse, les occupants vont bien et les secours sont en route. Ça donne un drôle de spectacle par exemple, sur une route noir café, une petite voiture blanche couchée sur le côté dans un détour avec 2 asiatiques au sourire niait qui attendent un towing.

On drop les pousseux au camping de Flókalundur. Ils nous disent qu’ici il y a une piscine naturelle chaude avec vue sur la mer quelques part dans le coin. Osti que j’ai pas le goût de chercher, on s’en va se coucher. L’hôtel à côté du camping est fucking trop cher! En fait, c’est le plus cher qu’on a vu à date. Alors, nous roulons un peu plus loin, j’entre dans l’entrée d’un guesthouse où il ne semble pas avoir vraiment de réception. Je suis gêné, on vire de bord. Juste avant de sortir du stationnement, un type en camisole, short et bottes à cap nous fait signe! Je vous le rappelle il fait frisquet. Finalement on couche là, accueil incroyable! Merci! Merci!

Après quelques jokes maladroites de « sweet spots » et de « Rio en feu à cause de la défaite de 7-1 » dans un anglais approximatif, Jany et moi on boit un peu et on se couche. Demain, encore, on sait pas ce qui nous attend.

Ce qui a attiré notre attention en premier, c'est cette piscine chaude au milieu de rien... mais avec une vue incroyable. Juste devant le guesthouse.

Ce qui a attiré notre attention en premier, c’est cette piscine chaude au milieu de rien… mais avec une vue incroyable. Juste devant le guesthouse.

DSC_0299_2

 

IMG_1145_2

On a même un petit salon et une cuisine pour nous tous seuls!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s